FREE SHIPPING ON ALL ORDERS OVER $75!
Iannis Xenakis, musique de l’architecture

28.00 

Iannis Xenakis, musique de l’architecture

28.00 

Musique de l’architecture, manifestations accomplies d’un art total
L’ouvrage Iannis Xenakis, musique de l’architecture, invite à réévaluer une œuvre trop longtemps dissimulée derrière celle du Corbu. Ainsi, en plus d’apprécier un regroupement d’archives très riche et très instructif, savamment exposé, on finit par se laisser porter par les motivations initiales de l’auteur : « ce serait de pouvoir provoquer chez les architectes et les amateurs d’architecture un intérêt tel sur cet aspect de l’œuvre de Xenakis, qu’ils la dépassent pour découvrir sa musique ; de la même manière, les musiciens et les critiques, acquis à la musique de Xenakis, devront relire son œuvre, en l’éclairant de sa dimension architecturale, restée méconnue jusqu’à présent. »

Compositeur, mathématicien, ingénieur, architecte, Iannis Xenakis est une personnalité autodidacte aux multiples compétences, avec pour seule formation celle de l’École polytechnique d’Athènes. Réfugié politique en France à partir de 1947, il débute sa carrière en tant qu’ingénieur béton chez Le Corbusier, qui restera son unique employeur. Il s’y forme à l’architecture, tout en développant ses schèmes musicaux, la réalisation de l’un influençant celle de l’autre, jusqu’à la fabrication d’une œuvre totale personnelle, atypique et innovante. Dans l’ouvrage Iannis Xenakis, musique de l’architecture, son ancienne élève Sharon Kanach – compositeur et musicologue, responsable du fonds Xenakis à la Bibliothèque Nationale de France – propose un témoignage de sa pratique. En collaboration avec Iannis Xenakis et sa femme Françoise, l’auteure suggère une relecture critique de son travail en divulguant une sélection des travaux originels du concepteur. Articles, correspondances, conférences, écrits théoriques, réflexions programmatiques et esquisses, sont exposés et repris dans cet ouvrage, structurés en quatre chapitres chronologiques et thématiques : « Les années Le Corbusier », « La ville cosmique et autres écrits », « Xenakis, architecte indépendant » et « Les Polytopes ». Y sont associés un index critique illustré de l’ensemble des projets et réalisations, par Sven Sterken, une bibliographie de Makis Solomos et un tableau chronologique.

Pages

448

Date de publication

2006

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Ajouter un Avis

Couverture du livre Iannis Xenakis Musique de l’architecture

Be the first to review “Iannis Xenakis, musique de l’architecture”