FREE SHIPPING ON ALL ORDERS OVER $75!
Intramuros 186

13.50 

Couverture intramuros 186

Intramuros 186

13.50 

Portrait
Sebastian Wrong, co-fondateur et directeur du design chez Established&Sons, trace un parcours singulier. Designer, directeur artistique, éditeur… De Wrong for Hay à Wrong London. Un parcours en mode libre centré sur les questions essentielles et durables posées par l’avenir.
 
Architecture
La Biennale de Venise, sous le commissariat d’Alejandro Aravena, s’interroge sur la qualité de vie des populations dans l’architecture. Une biennale en forme d’alerte. La Cité du Vin de X-TU se déploie sur la rive gauche de la Garonne à Bordeaux. A l’intérieur, les 3 000 m2 sont scénographiés par l’agence Casson Mann.
 
Art
L’ art s’inspire de l’architecture. À Bâle et sur les foires d’Art contemporain, le phénomène brouille les frontières.
 
Maître
À Paris, les Arts Décoratifs consacrent une rétrospective au designer français Roger Tallon. Train Corail, Eurostar, Téléavia, Lip…
Son travail est au service du plus grand nombre.
 
Prix 
Le Prix Emile Hermès avait pour thématique : “Jouer”. Douze projets finalistes étaient présentés pendant les D’Days à l’Espace Commines. Premier Prix : Jean-Simon Roch.
UGS : #INT186. Catégorie : . Étiquettes : , , , . Marque
Le thème “R/Evolution” affiché par les D’Days à Paris en juin peut servir de prétexte à une réflexion globale sur les nouveaux scénarios à inventer face aux mutations de la société. À Bordeaux, l’exposition “Constellation.s” fait écho à la Biennale internationale d’architecture de Venise dont le commissaire Alejandro Aravena explore de nouvelles manières d’habiter. Ces deux événements se saisissent de la crise économique et politique comme d’une opportunité pour inventer de nouveaux modes d’habitation. Ils questionnent ainsi les contributions de l’architecture et du design face à des situations d’urgence. Ces exercices exigent un rapprochement des compétences et un dialogue entre les disciplines. Un enrichissement des propositions qui illustre le potentiel des combinaisons entre art, artisanat, architecture, technologie numérique et design. À Art Basel, la section “Unlimited” déployait une expression de la démesure et notait l’emprise de l’architecture sur les œuvres présentées. Un effacement des frontières notable qui s’approprie le plaisir d’expérimenter. Celui de Benoît Bodhuin s’affranchit des contraintes, il joue avec une multitude de combinaisons et d’expressions avec une écriture dynamique et universelle que tout le monde peut comprendre. Ruedi Baur et la poète Karelle Ménine jouent aussi avec les messages et mettent en partage les patrimoines littéraires et culturels dans les “voyages entre les langues”. Une nouvelle génération s’approprie cette quête de l’exploration, à l’invitation de nombreux concours et d’expositions éphémères. Les écoles et les jeunes professionnels ont une visibilité rapide et nouvelle. Du prix Emile Hermès 4ème édition au concours Orange 5ème édition, de “Oui Design” à New York aux Design Parades à Toulon et à Hyères, la scène du design s’enrichit de nouveaux talents. Celui de Sebastian Wrong, notre couverture, est multiple ; il explore les différents métiers avec un esprit curieux et perturbateur. “En provoquant comme une sorte de pollution ou d’invasion, modifiant la génétique de certains objets, nous avons atteint l’objectif de pièces (…) jamais décoratives car elles reposent toutes sur une vraie structure formelle et moderne”.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Ajouter un Avis

Couverture intramuros 186

Be the first to review “Intramuros 186”